La réalité de l’amour

Mon titre ressemble à celui d’un mauvais roman à l’eau de rose ou celui d’un essai philosophique. Et je dois avouer qu’il s’agit plutôt du deuxième exemple pour le coup.

J’écris cet article avec un peu d’appréhension car je ne veux pas passer pour un donneur de leçon ou encore de vouloir donner l’exemple. De toute façon, les plus sages sauront reconnaître la subtilité de mon message (du moins je l’espère).

Les mots clés de mon titre sont réalité et amour (il en va s’en dire), mais je le pointe du doigt pour que vous puissiez, avant de vous plonger dans la lecture, saisir le sujet général de l’article. Loin de moi de vouloir me lancer dans un débat où de me prétendre maître en physique quantique, je vais seulement faire part de mes observations et constations sur l’amour et les relations amoureuses.

C’est bon, j’ai été clair ? Bien, c’est parti.

L’amour ce grand mystère !

D’aussi loin que je me souvienne j’ai toujours rêvé de tomber amoureux. Il faut dire qu’à l’adolescence je suis resté célibataire et puceau jusqu’à mes 18 ans ! Si ça ne choque pas grand monde (du moins je l’espère), il faut savoir qu’en tant qu’antillais, j’avais une pression sociale empreinte de stéréotypes où la plus part de mes confrères et consœurs, étaient déjà tous passés à la casserole depuis leur 14 ans (ceci est un échantillon).

Je n’étais tombé amoureux qu’une fois (j’avais environ 11 ans) et cet amour n’était pas réciproque. Dès lors, j’ai été frileux et avec le recul je reconnais que cela a pas mal joué sur l’ouverture de mon cœur quant à une forme de laissé aller à d’autre possible amours.

L’âge montant, je n’ai connu qu’une relation de couple (de quelques semaines) juste pour me dire qu’il fallait que je me laisse la chance et que, comme on dit, l’appétit vient en mangeant !

J’avais alors déjà 17 ans (ou 16, je ne sais plus) et je n’avais rien fait. Je n’arrivais pas à tomber amoureux. Et le désespoir qu’un jour je puisse l’être à nouveau m’a pas mal travaillé (belle période qu’est l’adolescence !).

Aujourd’hui, après une relation de quatre années et une, actuellement, de six ans, j’ai appris beaucoup sur ce qu’est aimer et avoir une relation de couple.

Je me suis rendu compte que notre monde est énormément influencé par la fiction et que cela alter le concept de l’amour, de la vie de couple !

Oui ! Je le dis ! Les gens idéalisent l’amour et la relation de couple en se basant sur des romances romanesques et tragiques. Pleine de passion. Des schémas destructeurs et démoralisants, réduisant même parfois l’estime de soi !

« Pourquoi personne ne m’aime comme ça ? » « J’aimerais connaître un amour comme celui-là un jour, c’est tellement beau ! » « Il faut qu’il/qu’elle fasse battre mon cœur chaque jours ! » « Je ne sais pas pourquoi je t’aime, mais je suis prête à t’aimer quand même ! ». Balivernes ! Billevesées !

Si vous raisonnez ainsi, vous avez un sérieux problème, parce que si vous restez dans le rêve, dans l’idéalisme de ce qu’est l’amour et la relation de couple, vous serez toujours confronté à des échecs et vous continuerez à vous dire : « Tous des connards ! Tous des salopes » (pas de censure, on est au XXI ème, on arrête de faire les prudes !).

Le problème est là, c’est que vous n’en avez pas encore pris conscience, et vous ne vous êtes pas encore posé pour vous demander si oui ou non, vos attentes en matière amoureuse ne sont pas altérées par toutes ces images qu’ont vous balance de ce qu’est « le véritable amour ».

Disney l’a bien compris ! Ne l’avez vous pas remarqué ? Après avoir, pendant plus de deux décennies, faits des films avec des princesses sauvées par un prince et qui finissent par être heureux (et avoir beaucoup d’enfants lol), ils ont pris la tangente ! Les princesses se sauvent toutes seules ou entre elles et n’ont pas besoin d’homme pour les définir et les rendre heureuses (Bisou Elsa, Bisou Anna, Bisou Vanellope). Les fins ne se termine pas forcément sur un mariage ou une relation qui vends du rêve du début à la fin (Anna n’est pas tombée amoureuse au premier regard de Kristoff, alors qu’elle l’a été avec le prince Hans).

Tomber amoureux n’est pas toujours un coup de foudre et parfois un amour moindre peut entrainer une relation de couple bien meilleure que celle d’un couple amoureux au premier regard.

Ce qui m’amène à la deuxième partie !

La réalité de chacun.

C’est un argument que j’utilise beaucoup en ce moment : « Chacun a sa propre réalité ». Je m’explique.

Je continue sur l’exemple de l’Amour.

Si vous persistez à croire que l’homme est infidèle, qu’il n’y a qu’un certain type de personnes qu’il vous faut et que les schémas d’échecs amoureux se suivent et se ressemblent c’est parce que vous avez fait de votre vie sentimentale ce qu’elle est à cause de vos pensées qui deviennent votre réalité.

Et par conséquent votre obstination, votre refus au discernement et à l’introspection, ne vous vous feront que perpétuer ces schémas et ne jamais trouver la personne qu’il vous faut (Je pars du principe que les gens non intéressé par les relations amoureuses ne lisent pas l’article).

Il faut être ouvert à d’autre schémas. Croire en d’autres possibilités afin que vous puissiez voir vos relations sous un autre angle. L’ouverture d’esprit et l’optimisme sont la clé !

Toute ma première partie d’article j’ai expliqué qu’il fallait se poser les bonnes questions sur ce qu’on veut dans sa vie sentimentale car justement, lorsque vous aurez pris conscience de certaines choses, comme le fait que l’amour ne vous frappe pas d’un coup, ou qu’il faut être passionnément amoureux pour vivre le grand amour, etc…et que tout cela est juste conditionné dans votre esprit par les contingences de la société, elle même influencées par des images fictives, vous pourrez vivre la relation amoureuse qui vous va le mieux !

Certains ne sont pas fait pour la monogamie, certains ne sont pas fait pour vivre sous le même toit que l’être aimé, certains n’ont pas besoin d’être jaloux pour démontrer qu’ils sont attachés, certain aiment avec logique et réflexion, non pas dans l’émotion (même si certain diront que l’amour est quelque chose qui se ressent et non qui se réfléchit…esprit ouvert mes enfants).

Il faut que vous trouviez ce qui vous convient le mieux. On a tous vu ou entendu des couples qui sont ensemble depuis 20, 30 ou 50 ans, mais ne croyez pas qu’ils ont forcément vécu la relation parfaite qu’on vous sert dans les films ou séries. On ne sait jamais vraiment ce qu’un couple a enduré pour rester ensemble toutes ces années.

Je vous recommande de lire les différents types d’amours qui existe (vous trouverez sur le site psychologie.fr un bel article sur ce sujet).

Gardez à l’esprit que votre esprit, justement, vous joue des tours ! Et que si parfois vous avez de la frustration dans vos relations amoureuses cela ne veut pas dire qu’elle n’en vaut pas la peine ! Regardez ce qu’il y a de bon, faite une liste de pour et de contre, la plus exhaustive possible, et prenez de la hauteur.

Voyez, si vos sentiments se sont atténués, si justement vous n’êtes tout simplement pas attiré par les premiers émois d’une relation et que vous n’avez peut-être pas envie de rester dans une relation stable et raisonnable qui s’installe avec le temps ou que peut-être vous voudriez revivre ça, mais que finalement une relation tranquille, avec des disputes banales sur les enfants, la maison pas rangée, etc…ça vous convient et que ce sentiment de début il vaut mieux y renoncer pour vivre votre relation.

L’amour est réel

Une relation amoureuse se vit dans le concret. Il est rare qu’une fiction vous montre un couple ensemble depuis longtemps et qu’ils soient toujours autant amoureux, où qu’on vous fasse une suite d’un film avec une relation amoureuse qui a commencé (à part Ariel qui a eue une fille, nous n’avons rien vu des autres. Ah si, Pocahontas. Je dis ça comme ça. Oui je sais, mes références sont limités vu comme ça).

La réalité c’est qu’une relation de couple qui a de l’amour dedans est pleine de frustration. Car on tombe amoureux des plus beaux côtés d’une personne puis on vit avec où on l’a fréquente depuis un certain temps et les masques tombent.

J’ai de l’admiration pour ces femmes qui pardonnent et restent avec l’homme qu’elles ont CHOISIE malgré cet affront à leur confiance en elle que l’homme leur a fait (si il y avait plus d’exemples contraire, j’aurais mis aussi le masculin, mais bon…).

Mais parfois il faut savoir quand l’amour ne suffit pas. On vit dans un monde complexe et parfois la réalité est dure. La personne que vous avez choisi n’est pas forcément celle avec laquelle vous pourrez vous épanouir, même si vous ressentez des sentiments forts.

Tout est affaire de dosage. Il faut de l’émotion mais un peu de logique aussi. L’un ne doit pas prendre plus de place que l’autre. Surtout, j’appuie sur le fait que la frustration fait partie d’un couple !

Quand des couples ensemble depuis des années nous dise que le secret c’est d’être gentil l’un envers l’autre ça sous-entends (pour moi en tout cas) qu’il faut ravaler son égo, faire des concessions pour accepter que l’autre n’est pas parfait, qu’il/qu’elle nous agace, et que par conséquent il faut rabaisser son caquet et accepter certaines choses pour que l’autre puisse être lui/elle-même et vice-versa.

Le mot de la fin

J’ai quand même réussi à avoir un ton assez « judgemental » (qui juge en français) et je m’en excuse. Il faut dire que le sujet me passionne et qu’après avoir été une oreille attentive pour beaucoup de mes amis concernant leurs vies amoureuses, je suis assez consterné et exaspéré d’avoir les mêmes récits d’échecs amoureux.

La vie est faite d’expériences, je conçois, mais parfois il est bien de se poser (comme je l’ai dis plus haut) et de se regarder dans un miroir.

L’énergie est quelque chose de précieux, et si un problème persiste dans votre vie et vous empêche, ou vous ralenti, dans vos autres projets, il serai bon de ne pas perpétuellement tomber dans les même travers et se dire stop ! Afin de pouvoir effectuer les erreurs qui vous attendent dans les autres aspects de votre vie.

C’est tout pour moi !

#AllezSalut

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *