Comment dealer avec la négativité

Ah la négativité, ce fléau du XXI ème siècle !

Qui n’a pas déjà vu une couverture de magazine avec des titres sur l’optimisme ou la positivité ? Si tel n’est pas le cas, vous avez, alors, certainement remarqué l’engouement pour la méditation, le yoga et le développement personnel ? Si tel n’est, toujours, pas le cas, vous vivez certainement dans une grotte !

via GIPHY

Eh bien cet article en sera un de plus ! Mais cette fois-ci le sujet sera abordé de la manière la plus partiale possible (il n’est pas exclu que je m’emballe cependant. Vous êtes prévenu) !

La négativité est devenue la dernière maladie à soigner et pourtant elle est loin d’être quelque chose dont il faut se débarrasser. Comme nous aimons tous le dire : « Il faut de tout pour faire un monde« .

Je ne vais pas vous écrire un manuel explicatif sur comment éviter le dit fléau, mais plutôt vous faire part de ma manière à moi de dealer avec celle-ci, en espérant que vous y trouverez (je l’espère) des réflexions intéressantes pour que vous puissiez vous-même agir sereinement face à toutes formes de négativité.

Ain’t nobody got time fo dat (= Personne n’a le temps pour ça)

Dans mon article sur les relations amoureuses j’ai écrit à quel point l’énergie était quelque chose d’important pour avancer dans sa vie et la vivre de la meilleure façon possible.

Je réitère ici mon propos ! Vous ne pouvez pas laisser la négativité gangréner votre esprit, you should not (vous ne devez pas) !

via GIPHY

Le problème est là avec la négativité, c’est qu’il s’agit d’une sorte de parasite qui s’installe dans votre esprit et se propage jusqu’à s’étendre dans votre vie de tous les jours et s’attaque à vos relations interpersonnelles et même à votre physique (ride du Lion, bonjour) !

La négativité, si on n’y fait pas attention, peut vite devenir un compagnon de route auquel on s’est habitué à la présence et dont on oublierait presque parfois l’existence. Et là où c’est insidieux, c’est que son hôte, vous en l’occurrence, vibrez d’une énergie noire qui alerte automatiquement le sens de survie des autres.

Elle puise cette énergie dont vous avez besoin pour vous épanouir et vivre pleinement ce que vous avez à vivre sur cette planète. Ce pour quoi vous êtes né. Pour citer Ricky Thompson : « Be successful, be busy and be surrounded by positive vibes ! And that’s on periodt ! »

via GIPHY

Vous n’imaginez pas à quel point ce laissé influencer par la négativité peut vous rendre malheureux et vous fermer au champ des possibles (je déteste cette expression, mais j’essaie de me donner un genre).

Il est vrai que nous vivons dans un monde où on nous bassine constamment d’informations toutes plus désespérantes les unes que les autres et que le pessimisme nous assaille tel un nid de frelons aux dards épais ! Mais vous avez  l’insecticide en vous pour vous en débarrasser et les soins nécessaires pour limiter infections, démangeaisons et douleurs !

Laissez le Soleil entrer

Let it shine, let it shine !

Cependant, ne faite pas la guerre aux pensées négatives et aux personnes négatives (sauf si cela devient moralement épuisant pour vous, débarrassez-vous-en).

Encore une fois, tout est affaire de dosage (je me répète). On connait tous le Yin et le Yang, symbole du positif dans le négatif et du négatif dans le positif, du féminin dans le masculin et inversement. C’est un équilibre permanent à maîtriser.

via GIPHY

Nous traversons tous des périodes difficiles plus ou moins supportables ou insupportables selon notre personnalité et niveau émotionnel.

Afin de pouvoir être « fort » et surmonter ces phases (oui, phases car comme on le dit dans le bouddhisme la seule chose qui soit permanente c’est l’impermanence des choses. Donc rien ne dure, tout change) il faut avoir (ou acquérir) de la pensée positive.

Je me considère comme bien placé pour me permettre de faire le conseiller sur ce sujet, étant quelqu’un de nature pessimiste et parfois dépressive.

via GIPHY

J’ai appris à laisser, ce que j’appelle, mon soleil intérieur briller parce que j’ai accepté que la vie, ma vie, n’est qu’un battement de cils dans ce vaste univers et que si j’ai été placé dans cet enfer qu’est le monde (notez que je m’exprime de manière négative) autant faire un maximum de choses qui m’apporteront une satisfaction, même de courte durée, dans la limite de ce que me permet mon libre-arbitre.

Le deuil, la jalousie, le chagrin, le malheur, la souffrance…Tous ont leurs raisons d’être. Nous somme obligés d’y passer. Et être, comme on dit, en paix avec ça. L’assimiler et l’intégrer, nous permet de vivre ces moments-là avec plus de recul et les surmonter rapidement.

Et on deal

J’ai déjà laissé quelques indices sur la manière dont il faut apprendre à gérer la négativité.

Je rajouterais comme exemple lorsqu’on a en face de nous quelqu’un de négatif qui trouve toujours quelque chose de négatif à dire alors que vous essayez d’avoir un discours positif et optimiste, avec un peu de réalisme.

Pour faire avec la critique, qui peut blesser, les ragots, qui heurtent pas mal, les gens qui râlent ou qui persistent à voir les choses en noir sans jamais essayer de remettre en question leur perception des choses il faut se dire une chose : il s’agit de leur réalité et l’accepter.

via GIPHY

Dite-vous que tout ça n’a rien à voir avec vous ! Jamais !

Tout d’abord on ne peut sauver quelqu’un qui ne veut pas être sauvé. Ensuite si elle se fait du mal à perdurer dans sa noirceur, laissez là ! Ça fait partie de son évolution personnelle. Elle doit passer par ce chemin sinueux pour arriver à un embranchement qui mènera soit vers la lumière, soit dans la continuité de ses sombres pensées.

La contradiction perpétuelle à vos encouragements pourra vous agacer, mais prenez du recul et dite-vous que vous comprenez et que lorsque cette personne ira mieux, vous la féliciterez d’avoir trouvé la bonne voie.

via GIPHY

Ni mettez pas d’ego. Vous avez le droit de penser (comme dirait Tyrion : Penser n’est pas trahir) ce que vous voulez de cette personne, c’est normal que vous jugiez. Mais revenez à vos bonnes pensées pour ne pas en faire une affaire personnelle.

Il en va de même des insultes et remarques. Vous êtes qui vous êtes, et vous savez que vous vous efforcez du mieux que vous puissiez pour être une meilleure personne et que vous avez des défauts comme tout le monde.

Personne n’a la vérité absolue (ça vaut pour moi et tout ce que j’écris ici) et je tends à croire même que mener une bataille avec soi-même pour être parfait va forcément vous rendre négatif.

Acceptez d’être en colère, de l’exprimer. Acceptez d’avoir un peu d’envie, et de le reconnaître. Ceci fait de vous une meilleure personne et un être-humain équilibré.

via GIPHY

Refouler les choses négatives n’apportent que du négatif en retour.

Je pourrais épiloguer sur le sujet encore longtemps mais le but est de juste distiller doucement dans votre esprit, sans trop de paroles, des schémas de pensées qui vont vous faire réfléchir.

J’espère que cet article saura vous aider dans votre perception du monde malgré les difficultés. Mais surtout gardez bien en tête qu’avoir des pensées négatives, râler et exprimer sa colère ne fera pas de vous quelqu’un de négatif tant que vous saurez revenir à votre « vrai moi ». Celui qui brille et sait naviguer sur les flots quand la marée monte.

Allez salut !

via GIPHY

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *