Hugo Bienvenu un chaman dans l’ère du temps

On continue les entretiens pour la section « Portrait » et cette fois-ci c’est au tour de mon ami Hugo de s’y coller !

Ami, oui, car Hugo et moi avons fait connaissance grâce à…je vous le donne dans le mille…FACEBOOK ! Eh oui, on n’arrête pas le progrès et on ne change pas une équipe qui gagne ! Bref, Hugo et moi avons échangé pendant longtemps sur le réseau social, si ma mémoire ne me fait pas défaut je pense bien que cela fait un an à présent que nous sommes en interaction.

Toujours par l’intermédiaire de ma passion pour l’astrologie, j’ai pu faire la connaissance d’Hugo et c’est ainsi que j’ai découvert que ce jeune homme est Chaman ! Intrigué que j’étais, nous avons échangé un peu sur la spiritualité et le chamanisme. Pour la petite histoire le chamanisme et moi nous sommes « croisés » grâce à un manga (oui, oui) : Shaman King. Pour ceux qui ont eu les premières antennes satellites au début des années 2000 vous devez certainement vous souvenir de cet anime qui passait sur la chaîne Jetix.

shaman king
Shaaaaman king ! Shaaaman king !
jetix
le logo de la fameuse chaîne Jetix

J’étais fan, et je vouais une fascination pour le personnage nécromancien, Faust. Le concept d’avoir un esprit protecteur guerrier et de fusionner avec m’avait conquis. Mais mon engouement s’est arrêté là, lorsque je me suis renseigné un peu plus sur le concept de chamanisme et que j’avais découvert que jamais je ne pourrais avoir d’esprit protecteur avec lequel j’aurais fait des combats et gagner le titre de Shaman King

faust
Faust le nécromancien. C’est morbide je sais lol

Mais assez parler de moi ! Je vous laisse découvrir l’entretien d’Hugo qui va vous expliquer ce qu’est le VRAI chamanisme et en quoi ça pratique pourrait vous apporter des bénéfices sur votre vie entière !

Salut, Hugo, merci d’avoir accepté de répondre à mes questions. On ne déroge pas à la règle, peut-tu commencer par te présenter et présenter ton activité ?

Bonjour Renaud, tout d’abord je tenais à te remercier pour cette interview que tu m’accordes. Ton site est une superbe initiative, j’aime beaucoup ce que tu partages et la manière dont tu vois les choses. Tu parles du spirituel mais aussi de film, de jeux vidéos c’est très éclectique et j’aime beaucoup cela. En effet il est important d’assumer nos différentes facettes, c’est ça qui fait notre richesse et notre identité.

Mon identité justement (tu as vu la transition de folie) : je suis Hugo Bienvenu, j’ai 27ans et je vis actuellement dans la ville de Montpellier. Je mène une double vie, en étant dans 2 domaines qui peuvent sembler opposés : la science et la spiritualité. Après 7ans d’études en biologie, dont 2 années de thèse je me suis réorienté en Pharmacie (j’entame ma 4ème année) ; en parallèle je me suis formé à l’énergétique, le chamanisme et la guérison par les plantes. Je souhaite plus tard ouvrir une pharmacie-herboristerie où les produits naturels auront une belle place aux côtés de ma rigueur scientifique.

En plus de mes études, je travaille : j’ai monté ma propre entreprise dans le domaine du développement personnel et de la spiritualité : Hugo Bienvenu – Alchimie Chamanique. Je me définis en tant qu’accompagnant chamanique, c’est à dire que je propose des stages, des ateliers et des séances individuelles sur Montpellier et à distance (merci la technologie).

hugo bienvenu

Peut-tu expliquer concrètement pour nos lecteurs ce qu’est le chamanisme ?

Il est difficile de définir précisément ce qu’est le chamanisme car c’est un concept, je vais néanmoins vous partager ma vision après plusieurs années d’expérience.

Il faut savoir que le mot « chamanisme » est un terme qui a été inventé par les anthropologues occidentaux. Ce terme est issu du mot « Saman », utilisé par une tribu en Sibérie pour désigner le sorcier-guérisseur de la tribu : le chaman. Le mot chamanisme désigne l’ensemble des pratiques (rituels, danses, utilisations de plante, chants, cérémonies etc…) réalisées, par des peuples de tout le globe terrestre, pour honorer la Nature, se relier à des énergies dans le but de guérir. Le druidisme par exemple est le chamanisme européen, on retrouve aussi du chamanisme en Afrique, en Asie, partout. Ainsi, il n’est pas correct de dire « le chamanisme c’est que les amérindiens »…en toute rigueur ce sont les anthropologues qui définissent ce qu’est le chamanisme.

Pour moi, l’essence du chamanisme réside dans un rapport sacré et ritualisé avec la Nature. C’est un moyen de se relier avec les autres êtres vivants. L’être humain dans nos sociétés modernes a perdu les liens avec son environnement et s’en est dissocié. Dès lors il pense pouvoir user/abuser de la Nature sans en subir les conséquences car il est « déconnecté » de cette dernière. Concrètement le chamanisme repose sur plusieurs piliers :

– se reconnecter aux rythme de la nature : les saisons, le cycle lunaire
– pratiquer en groupe : c’est ce que l’on appel le transpersonnel
– les plantes, les animaux mais aussi les lieux, les roches ou des notions (comme la joie) possèdent une conscience, un esprit et c’est avec ces esprits que l’on travail en chamanisme.
– Se laisser enseigner par la nature, l’observation et son intuition

hugo bienvenu

Pour pratiquer le chamanisme on peut, réaliser des rituels avec des bougies de couleurs, des encens ou bien faire un appel aux directions en groupe : une cérémonie où l’on se reconnecte aux 4 points cardinaux par le chant, la danse ; ça apporte plein de vitalité et du soutien dans notre quotidien. Certains praticiens proposent des huttes de sudation, l’équivalent d’un Hamann, mais en Nature, le but ici est de reconnecter la Terre-Mère, de retourner dans son ventre pour transmuter des peurs, des schémas ou des croyances limitantes.

Un des outils de base du chamanisme est la pratique du voyage chamanique et le lien avec son animal totem. Le voyage chamanique est un état de conscience élargi qui peut s’acquérir de plusieurs façons : utilisation de plante hallucinogène, danse, douleur, jeûn etc.. La méthode la plus adaptée à notre société et notre mode de vie, est l’utilisation d’un tambour chamanique. Le rythme répété du tambour agît au niveau neurologique (oui il y a des scientifique qui ont regardé cela !), permettant à notre conscience de contacter d’autres champs de conscience : les esprits de plantes et d’animaux par exemple mais aussi d’aller « voyager » dans d’autres mondes : les mondes chamaniques. L’animal totem est notre gardien dans ce grand voyage intérieur : il nous protège, nous guide mais peut aussi nous donner des conseils dans la vie de tous les jours.

Comment t’ai venu cet intérêt pour cette pratique ?

Depuis tout petit je suis très relié à la Nature : je paissais des heures dans la forêt à me fabriquer des baguettes magiques ou dans le jardin de ma grand-mère à réaliser des potions à base de pétales de rose. Au collège et au lycée je me suis intéressé à l’ésotérisme : pendule, cartes, rituels etc…un vrai sorcier !

Puis arrivé à la fac je me suis intéressé à l’écologie (la spécialité de mon master est « écologie, biologie des intéractions »). Je me suis alors rendu compte que l’humain avait perdu le lien à la Nature. C’est comme si nous nous étions complètement déconnectés de la Nature, en oubliant que l’on fait parti aussi de ce grand ensemble. Par conséquent, en dégradant la Nature, on se fait du mal à nous-même. Cela m’a bouleversé : comment se reconnecter ? Comment tisser le lien ? Sans tenir un discours moralisateur ou culpabilisateur ? Je me suis alors tourné vers l’éco-psychologie, un courant de la psychologie qui permet dans un premier temps de gérer cette tristesse, cette peur face à une Nature abimée. Cela passe par des « jeux de rôle », des « rituels » pour prendre conscience que la Nature est belle, vivante, animée et que l’humain a son rôle à jouer dans ce beau tableau. Grâce à ces pratiques, chacun vit la reconnexion dans son cœur…et forcément quand on fait appel aux émotions, au positif…on est plus motivé pour prendre soin de ce qui nous entoure…c’est différent du « il faut que… ».

ego

En continuant mes recherches j’ai découvert que l’éco-psychologie s’inspirait en fait beaucoup du chamanisme, du druidisme, j’ai donc commencé à me tourner vers ces pratiques. Mes premières expériences se paissaient en solitaire, via la lecture de livre et la pratique de rituel-méditation.

Mais en 2014 un événement causa un grand tournant dans ma vie…le décès de ma mère. A la fin de ma 1ère année de thèse en biologie, lors de l’été 2014, mes parents ont eu un accident de voiture, ma mère est décédée sur le coup. A partir de ce jour une multitude d’évènements m’ont fait rencontrer des personnes, pratiquer le chamanisme en groupe, être enseigné sur comment accompagner les autres etc…j’ai littéralement plongé au cœur du chamanisme, de mon chamanisme.

En quoi le chamanisme peut être intéressant pour l’Homme (en général) ?

Je pense avoir déjà répondu dans les questions précédentes mais je vais résumer ici de nouveau, la répétition ne fait jamais de mal.

Dans une société trop éloignée de la Nature le chamanisme permet dans un premier temps de se reconnecter à cette dernière : d’une manière poétique, artistique, ritualisée, sans culpabilisation ni moralisation. Sur le plan spirituel il permet une grande autonomie : la pratique du voyage chamanique, les temps de reliance en nature permettent de « recevoir » des « conseils » et des inspirations par rapport à des problématiques concrètes (difficultés au travail, envie de déménagement, conflits familiaux, perte d’envie etc) ; on reconnecte son intuition.

Ensuite le chamanisme permet de remettre de la beauté dans sa vie : les voyages sont sources de très belles images. Quand on est dans un environnement trop agressif, c’est très ressourçant de pouvoir aller contacter des lieux apaisants, régénérant…même si c’est dans le monde de l’imaginaire.

Connecter son animal totem c’est aussi retrouver sa puissance ! On récupère de la vitalité, un élan de vie, de la créativité, de nouvelles envies…des envies véritables, pas celles induites par notre société ou notre éducation.

hugo bienvenue

 

En tant qu’étudiant en pharmacie tu as un esprit plutôt cartésien, non ? C’est assez ironique de te voir pratiquer une activité basée sur le ressenti et les émotions. Penses-tu que l’un n’empêche pas l’autre ?

On a souvent tendance à opposer intuition et logique, spiritualité et science. Pourtant les deux sont parfaitement intriquées, bien que différentes ces deux notions sont reliées à 100%. Quand on regarde les grandes découvertes, souvent les scientifiques témoignent qu’ils ont eu une sorte d’intuition !

Le cerveau fonctionne également de cette manière : le cerveau droit qui fait appel à l’émotion, la créativité et le gauche la logique et la réflexion. Bien que différents, esprit cartésien et esprit intuitif forment une alchimie parfaite. L’intuition permet de capter des choses encore non définies, des directions, des élans, et la logique vient aider à comprendre, structurer, reproduire et transmettre. Par exemple en cours de Pharmacie, j’ai souvent la réponse à des questions ou problématiques de manière intuitive…une part de moi comprend plus vite que ma conscience.

Dans le chamanisme on dit souvent qu’il faut maitriser la voie du milieu, c’est à dire l’équilibre entre deux choses opposées. C’est toujours ce que je préconise : ne pas être trop dans le mental mais pas trop dans l’émotionnel non plus, il n’y a pas de notion meilleure qu’une autre, le chalenge c’est d’arriver à trouver un équilibre…et ce n’est pas toujours facile.

Dans tes prestations/évènements tu proposes de rencontrer son animal totem. N’y a-t-il pas un risque de pencher sur une sorte de pratique de spiritisme ? Cela n’est pas risqué ?

C’est une question que l’on me pose très souvent. Dans le chamanisme on parle souvent d’esprit : par exemple notre animal totem c’est l’esprit d’un loup, d’une tortue etc… Ici le terme esprit fait référence à un champ de conscience, un flux d’énergie. Ce n’est pas un fantôme ou un revenant.

Dans la tradition chamanique on divise le monde en 3 : le monde du milieu qui est le notre, le monde d’en bas où l’on trouve les esprits d’animaux et de plantes et le monde d’en haut avec les guides, les ancêtres et des notions plus abstraites. Lorsque l’on travail avec l’animal totem on est dans les mondes d’en bas, les esprits rencontrés sont des énergies qui ne se sont pas incarnées sur Terre, elles n’ont pas les déviances des « fantômes » chargés en émotions-humaines : remords, vengeance… En revanche, avec le chamanisme on peut aussi travailler dans le monde du milieu, où l’on rencontre des âmes perdues, des égrégores. C’est pourquoi quand on commence à pratiquer le voyage chamanique en premier lieu on rencontre son animal totem : c’est notre gardien, notre protecteur, notre guide, notre cran de sécurité.

hugo bienvenue

Il faut comprendre qu’effectivement nous ne sommes pas dans un monde de bisounours. Le chamanisme est quelque chose de sérieux et d’ancestral, les protocoles et rituels que j’enseigne sont le fruit d’une grande expérience puisque que ces techniques sont très anciennes, si l’on respecte la méthode : la sécurité est au rendez-vous.

Côté scientifique, des psychiatres s’intéressent au voyage chamanique, c’est donc que ça a un grand intérêt pour la guérison et que l’on est loin du spiritisme, vous pouvez par exemple lire les travaux du psychiatre Olivier Chambon. Des anthropologues ont également participés à l’élaboration de pratiques adaptées à notre culture et notre société, par exemple Michael Harner dont j’ai reçu l’enseignement par la personne qui m’a formé.

Tu proposes aussi de faire des séances d’accompagnement à distance via Skype. Ne penses-tu pas que ce médium puisse faire interférence sur une pratique qui nécessite d’être déconnecté du virtuel et plus proche du concret, du naturel ?

Je dis souvent que je pratique un chamanisme urbain. Je pars du principe que le mal-être se trouve surtout dans nos villes ou chez les personnes très connectées au virtuel, voir trop… Il est donc important pour moi de pouvoir atteindre ce public. Si je partais m’isoler en pleine nature ou proposais que des stages en nature, les personnes qui ne peuvent se déplacer (pas de voiture, peu de moyen) ne pourraient pas apprendre le chamanisme ou recevoir des soins…or le chamanisme doit être accessible par tout le monde. Je pense que l’on doit apprendre à faire avec son temps et ses technologies. La spiritualité doit évoluer. Il est également important d’éviter de tomber dans l’égo spirituel en compartimentant « ça c’est spirituel, ça, ça ne l’est pas ».

Pratiquer le chamanisme en ville, ou via un ordinateur permet de prendre conscience que la Nature est partout, en effet les esprits-alliés sont des flux d’énergies…on peut donc les contacter même en haut d’un immeuble à 10 étages. De plus la vie est partout, même si on ne les voit pas on a des tas de bactéries autour de nous et elles sont utiles.

hugo bienvenue

Le chamanisme permet de ramener dans son cadre de vie des énergies de la nature, pouvoir pratiquer chez soi permet donc de transformer son environnement. Si l’on part sans arrêt pratiquer dans la nature…on néglige son chez-soi, c’est comme si on allait faire le ménage ailleurs mais qu’à notre retour dans notre foyer on retrouve notre saleté. Proposer un accompagnement à distance permet donc à certaines personnes isolées, ou ne pouvant se déplacer de pouvoir pratiquer. Et surtout je donne des exercices et des pratiques à faire en nature, dans un jardin, sur le balcon ou dans un parc ! Pratiquer le chamanisme c’est s’adapter à son environnement, son territoire et à son époque.

Avec le chamanisme, grâce au sacré, à la beauté et à la poésie, on prend conscience de notre lien à la Nature, de l’intelligence et de la conscience des autres êtres vivants. Une fois les liens retissés on est alors plus respectueux de soi, des autres et de son environnement.

 

Voilà, j’espère que cette interview vous a donné envie d’en savoir un peu plus sur le chamanisme et si c’est le cas, voici quelques liens pour contacter Hugo, connaître un peu plus son actualité et voir les lives qu’il fait sur sa page FB :

Accueil

https://www.facebook.com/HugoBienvenuChamanisme/

Encore merci à toi Hugo !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *